Cet article date de plus d'un an.

Remaniement : le directeur de Greenpeace France espère que Barbara Pompili "fera mieux que les ministres précédents" à l'Ecologie mais a "quelques doutes"

Jean-François Julliard dit ne pas douter ni des convictions ni de l'engagement écologiste de la nouvelle ministre de la Transition écologique. Mais il doute du pouvoir dont celle-ci disposera au sein du gouvernement.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

Alors que le secrétaire général de l'Elysée a annoncé lundi 6 juillet, la composition du gouvernement de Jean Castex, Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France, espère sur franceinfo, que la nouvelle ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, "fera mieux que les ministres précédents", mais "on a quelques doutes", même si "on va lui donner sa chance", promet-il. 

Jean-François Julliard ne doute pas des convictions de la désormais ex-députée de la deuxième circonscription de la Somme : "On n'a aucun doute sur sa longue expérience en termes d'engagement écologique."

On ne doute pas de ses convictions, maintenant quelle place elle va réussir à occuper au sein de ce gouvernement-là ?

Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France

à franceinfo

"On lui fait confiance sur ses convictions personnelles. On ne connaît pas le Premier ministre. On ne fait pas confiance au président de la République qui a, depuis le début, eu des discours et des annonces et des promesses très fortes sur les questions écologiques. Malheureusement, dans les actes, ça n'a pas suivi, a estimé le directeur général de Greenpeace France. Donc, on espère que Barbara Pompili fera mieux que les ministres précédents. Très honnêtement, on a quelques doutes, mais on lui accorde le bénéfice du doute. Bien sûr, on va lui donner sa chance. Bien sûr, on jugera sur pièce", a-t-il expliqué.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.