Réforme de la Politique agricole commune : les agriculteurs bio sont en colère

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Réforme de la Politique agricole commune : les agriculteurs bio sont en colère
franceinfo
Article rédigé par
L. Szulewicz, France 3 Régions, P. Loison - franceinfo
France Télévisions

La réforme de la Politique agricole commune (PAC) pourrait aboutir à la diminution des aides versées aux agriculteurs bio. Pour dire leur désaccord, ils ont manifesté nus, mercredi 2 juin.

Les agriculteurs bio se sont réunis à Paris dans le plus simple appareil, mercredi 2 juin. Ils étaient là pour protester contre la future Politique agricole commune (PAC), qui signe, notamment, la fin de l’aide spécifique à l’agriculture biologique, pour les professionnels déjà convertis. Les subventions pourraient en moyenne diminuer de 66%. "Concrètement, sur chaque ferme, les agriculteurs bio vont perdre en gros 130 euros par hectare”, commente un manifestant. Les autres devraient perdre 10 euros. Des mobilisations se sont également tenues en région, comme à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Et certains n’ont pas hésité à poser nus sur leur exploitation.

Plus d’exploitations aidées

Pour le ministère de l’Agriculture, cette baisse s’explique par le fait que le marché bio est suffisamment rémunérateur. Invité sur le plateau du 23h, Antoine Lanuzel, le rédacteur en chef du magazine We Demain, explique que dans le prochain exercice de la PAC, l’instauration de la notion éco-régimes élargit le nombre d’exploitations qui pourront profiter d’aides en réduisant leur utilisation de pesticides et en utilisant moins d’eau. Ainsi, les produits obtenus de manière raisonnée seront également soutenus et pas uniquement dans les fermes bio. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.