Pyrénées : un apiculteur s'apprête à poster 60 000 lettres partout dans le monde pour sauver les abeilles

Un apiculteur du Comminges s'est lancé en janvier le défi d'envoyer des graines de trèfles, très utiles aux abeilles solitaires, à n'importe qui en ferait la demande. En trois mois, ll a reçu 60 000 lettres.

Deux abeilles se reposent sur un crocus. (illustration)
Deux abeilles se reposent sur un crocus. (illustration) (FRANK RUMPENHORST / DPA)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un apiculteur du Comminges (Pyrénées) s'apprête à poster 60 000 lettres partout dans le monde destinées à sauver les abeilles, rapporte dimanche 17 mars France Bleu Occitanie.

L'apiculteur bio de Saux-et-Pomarède (Haute-Garonne), Nicolas Puech, s'est lancé un défi début janvier : envoyer des graines de trèfles, pour aider les abeilles solitaires, à tous ceux qui en feraient la demande. Trois mois après, ce lundi, il comptabilise 60 000 lettres de soutien reçues qu'il va devoir remplir de graines de trèfles à semer, avant de les renvoyer dans toute la France, l'Europe, l'Afrique et l'Amérique du Nord.

40 000 lettres déjà mises sous pli

Le temps d'un weekend, Nicolas Puech aidé d'une dizaine de bénévoles ont trié la majorité des lettres reçues depuis janvier, soit 40 000 lettres. "Des bénévoles m'ont dit samedi qu'ils avaient hésité entre la marche pour le climat et venir mettre sous pli les lettres pour les abeilles", raconte l'apiculteur. "Ils ont choisi de venir ici parce que pour eux c'était plus concret."

En septembre, Nicolas Puech et l'association Natur' Miel comptent lancer un concours dans les écoles pour sensibiliser les plus jeunes à l'écologie. Dans un an, ils lanceront une nouvelle opération "sauvons les abeilles" avec cette fois une plante différente.