Puy-de-Dôme : le maire de Saint-Diéry est aussi agriculteur

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
D. Karcher-Mourgues, V. Bouffartigue, S.Gravelaine - France 2
France Télévisions

Les indemnités des maires de petites communes ne leur permettent pas d'en vivre complètement. C'est le cas d'un élu du Puy-de-Dôme, qui est maire et agriculteur. 

Tous les matins, et avant de s'occuper de ses administrés, le maire de Saint-Diéry (Puy-de-Dôme), doit compter ses vaches. Depuis 2004, en plus d'être éleveur bovin, Frédéric Chassard est maire de cette commune de 550 habitants. Allier ces deux activités n'est pas une mince affaire, et il a même hésité à se représenter. Ce qui occupe la majeure partie de son temps, ce sont les dossiers d'urbanisme de plus en plus complexes. 

1 200 euros par mois

"C'est de plus en plus difficile à concilier, si j'étais seul à gérer la mairie, ce serait impossible", concède Frédéric Chassard. Outre l'urbanisme, ce dernier doit aussi gérer les problèmes des entrepreneurs de Saint-Diéry. Ces obligations empiètent sur son métier d'agriculteur et sur sa vie de famille. Et tout cela, pour une indemnité de 1 200 euros bruts par mois. Son choix, qui le mobilise sept jours sur sept, est toutefois assumé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.