Produits laitiers : le prix du beurre flambe

Alors que le prix du beurre ne cesse de croître, celui du lait, lui, ne suffit pas à rémunérer les producteurs de lait.

FRANCE 3

Le prix du croissant pourrait bien augmenter d'ici la rentrée. Car si la bonne viennoiserie se fait avec du beurre, le prix de cette matière première a presque doublé en une année. En cause : une explosion de la demande. Cette petite entreprise de Poitou-Charente produit un beurre de renommé. Les clients se l'arrachent, et le prix de vente augmente, toutefois ses 60 producteurs adhérents n'en profitent pas vraiment.

Le problème : le lait écrémé

Jean-Pierre Germain, de la coopérative Pamplie explique : "Il faut savoir qu'aujourd'hui sur 36 millions de litres de lait collectés, 3 millions sont transformés en beurre. Mais il en reste encore 33 millions dont on ne sait pas quoi faire. On appelle ça le beurre écrémé." Pourtant le lait écrémé représente la moitié du chiffre d'affaires de l'entreprise. Mais contrairement au beurre, son prix est au plus bas. Ces producteurs laitiers de Bretagne en sont le parfait exemple. Ils ont vendu leur lait en dessous de son coût de production. Adeline Paris s'agace de la situation : "Voilà notre résultat de comptabilité de 2016. Il est écrit qu'on a été payé 27 centimes plus 2 centimes de plus-value. Nous ça nous a coûté à produite 33 centimes du litre".

Le JT
Les autres sujets du JT
Produits laitiers : le prix du beurre flambe
Produits laitiers : le prix du beurre flambe (FRANCE 3)