Présidentielle 2022 : les sujets qui tiennent à cœur aux habitants des territoires ruraux

Publié
Présidentielle 2022 : les sujets qui tiennent à cœur aux territoires ruraux
FRANCEINFO
Article rédigé par
T.Paga, O.Labalette, P.Lacotte, L.Rochette, Petite Roche Prod - franceinfo
France Télévisions

Les territoires ruraux semblent parfois être les oubliés de la campagne présidentielle. À Pipriac (Ille-et-Vilaine), des habitants ont pointé du doigt les sujets fondamentaux qu'il faut aborder selon eux.

Les équipes de France Télévisons se sont rendues à Pipriac (Ille-et-Vilaine), une commune de 4 000 habitants, afin d'interroger les Français sur leurs préoccupations. Car les électeurs ont du mal à s'intéresser à la campagne présidentielle, qu'ils jugent ennuyeuse et décevante. "Ils ne nous donnent pas envie, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre", estime Ludivine Jouadé, esthéticienne. Dans le monde rural, les causes à défendre sont pourtant nombreuses. "On entend beaucoup de personnalités du 16ème [arrondissement] dans Paris se scandaliser de la chasse, de l'agriculture intensive, mais les problématiques dans le 16ème ne sont pas les mêmes que dans le rural", indique Nicolas Gorin, éleveur de porcs et arboriculteur.

"Rapprocher les gens de leur lieu de travail"

À Pipriac, l'environnement est une priorité, mais à chacun sa manière. Pour Cyril Bonno, agent municipal, il faut interdire les pesticides. Nicolas Gorin, lui, souhaite donner aux éleveurs les moyens d'évoluer, sans les stigmatiser. "On se soucie beaucoup du bien-être des animaux. Le bien-être de l'éleveur, il va venir après", déplore-t-il, rappelant qu'on ne change pas un système intensif "du jour au lendemain". Les transports sont également une préoccupation importante. "Ce qu'il faudrait faire, c'est que tout le monde ait du travail à côté de chez lui", argumente Marc Gueutier, maître d’œuvre en bâtiment, qui souhaite "rapprocher les gens de leur lieu de travail".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.