Pouvoir d'achat : faut-il bloquer les prix face à l'inflation ?

Publié Mis à jour
Pouvoir d'achat : faut-il bloquer les prix face à l'inflation ?
Franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Le pouvoir d'achat est un pouvoir qui s'amenuise de jour en jour. Scruter le ticket de caisse et son compte bancaire sont devenus des gestes du quotidien. 

Dans les rayons d'un supermarché français, les clients partagent pour la plupart le même sentiment, celui de payer plus cher pour faire ses courses. "J'ai quatre tomates pour 4 euros 77, c'est bientôt un luxe", témoigne un client du supermarché. Même sentiment devant la pompe à essence, près de deux euros le litre par endroit. Certains ont donc décidé de revoir leurs habitudes du quotidien en arrêtant de prendre la voiture. Face à une inflation grimpante faut-il bloquer les prix ? Un dispositif est prévu par le code du commerce que le gouvernement peut appliquer de façon temporaire en cas de situation de crise. 

Bloquer les prix mettrait les producteurs en difficulté 

Le gouvernement avait déjà encadré le prix du gel hydroalcoolique au début de la pandémie pour empêcher toute spéculation. "Bloquer les prix sur l'alimentaire, évidemment ça rendrait service aux consommateurs, mais ça mettrait en difficulté les producteurs en amont. Si les prix augmentent c'est que les coûts augmentent et si on bloque l'augmentation des prix on ne bloquera pas l'augmentation des coûts et on va étrangler les producteurs", assure Philippe Moati, professeur agrégé d'économie à l'Université Paris-Diderot.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.