"Nous paysans" : un cultivateur du Pas-de-Calais raconte son tour de France en tracteur sur YouTube

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
"Nous paysans" : un cultivateur du Pas-de-Calais raconte son tour de France en tracteur sur YouTube
Article rédigé par
France Télévisions

Pas de Salon de l'agriculture cette année, mais Thierry Bailliet a trouvé une autre façon de mettre en lumière sa profession. Il vient d'entamer un tour des régions en tracteur ! Une aventure qu'il raconte à ses 85 000 abonnés sur YouTube.

Il se définit comme "agriyoutubeur". Thierry Bailliet, céréalier dans le Pas-de-Calais dévoile chaque jour les coulisses de son métier sur sa chaîne comptant plus de 85 000 abonnés.

"Je pense qu’il faut arriver à expliquer aux gens que notre métier n’est pas si simple que ça. Que ce n’est pas 'beau ou pas beau'. Ou bio ou conventionnel. Il n’y a pas de modèle parfait en soit", assure-t-il.

Promouvoir une agriculture innovante

Et pour compenser l’annulation du Salon de l’agriculture cette année, Thierry Bailliet s’est lancé dans un tour des régions de France en tracteur. Son but : promouvoir une agriculture connectée et mettre en avant les paysans innovants en allant directement dans les exploitations françaises.

"On nous demande de faire des évolutions mais on nous dit aussi de ne pas utiliser de technologies. Il y a parfois un discours qui est complexe à écouter pour nous. Certes il faut faire très attention aux investissements que l’on fait et généralement on le fait plus sur de très gros matériels. La technologie nous aide à avancer et à faire aussi des économies en temps et en qualité de travail", plaide-t-il.

Le cultivateur propose donc des vidéos amusantes et explicatives sur sa chaîne YouTube. S’il est suivi par beaucoup de collègues, Thierry Bailliet dispose de près de 20 000 abonnés qui ne sont pas issus de son secteur d’activité.

Après avoir fait le tour du Loiret et de la Bretagne au volant de son engin, Thierry reprendra la route en juin, direction les Hauts-de-France, avant de sillonner Rhône-Alpes en septembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.