Cet article date de plus de trois ans.

Nicolas Hulot : les regrets des écologistes

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Nicolas Hulot : les regrets des écologistes
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Après la démission de Nicolas Hulot du gouvernement, mardi 28 août, les réactions des écologistes et associations environnementales ne se sont pas fait attendre. L'occasion de faire le point sur les grands dossiers que défendait l'ex-ministre.

Vieux compagnon de route de Nicolas Hulot et éternel opposant à la chasse, Allain Bougrain-Dubourg se dit ce matin, mardi 28 août, orphelin. Hier encore, lundi 27 août, au téléphone, il a essayé de convaincre son ami de rester au gouvernement, mais sans succès. Amertume et inquiétude également du côté de la Fédération nationale de l'environnement. Nicolas Hulot s'était fortement engagé contre le glyphosate, cet herbicide soupçonné de provoquer des cancers. Un dossier sur lequel il n'a pas été réellement soutenu.

Le sentiment d'un grand gâchis

L'ONG Greenpeace, quant à elle, dénonce un double langage chez le président de la République. "Emmanuel Macron a tenu de beaux discours sur l'urgence climatique (...), mais il n'a jamais transformé ça en actes concrets. Nicolas Hulot n'a pas réussi à faire en sorte que ce gouvernement ait une véritable politique environnementale", indique Jean-François Julliard, directeur général de l'ONG. Un constat qui vaut également pour le dossier de l'énergie nucléaire, comme le soulignent les écologistes. Le sentiment qui prédomine ce matin est celui d'un grand gâchis, à la hauteur des espoirs que Nicolas Hulot avait suscités chez les défenseurs de l'environnement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.