Mortalité des abeilles : les excellents premiers résultats de l'hivernage des ruches

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Mortalité des abeilles : les excellents premiers résultats de l'hivernage des ruches
France 3
Article rédigé par
France 3 Midi-Pyrénées, S.Compan, N.Filiol, N.Sanchez - France 3
France Télévisions

En novembre 2020, un apiculteur de Haute-Garonne a testé l'hivernage des ruches pour lutter contre la surmortalité des abeilles. Les premiers résultats sont très encourageants.

La récolte est exceptionnelle et dépasse toutes les espérances. Xavier Dumont l'estime à 60 kg en moyenne, sur les trois ruches qui n'ont pas essaimé. "Je n'ai jamais fait autant de récolte depuis dix ans", assure-t-il. Tous les indicateurs sont au vert : une production importante, une mortalité à un niveau très bas, et une baisse significative du parasite du varroa au cœur des ruches. Ce résultat est la conséquence directe d'une expérience qu'il a menée cet hiver

Recherche de volontaires pour l'expérimentation

Les équipes de France Télévisons l'avaient rencontré fin novembre. Xavier Dumont avait recréé artificiellement dans sa cave des conditions hivernales rigoureuses : une pièce inférieure à 12 degrés, totalement obscure, des conditions idéales selon lui pour favoriser la longévité des abeilles. "Normalement elles sont génétiquement programmées pour cela. Elles ne sont pas programmées pour un hiver trop doux, comme actuellement, et c'est la problématique à mon sens", expliquait-il. En effet, dans ces conditions, les abeilles s'épuisent à chercher du miel. Pour valider ses tests, il encourage d'autres apiculteurs à participer à son expérience. Il espère ainsi mettre fin à la mortalité précoce des abeilles. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.