VIDEO. "La corde, je la mets où ?" : un éleveur raconte comment il a envisagé le suicide

France 2 a donné la parole à Vivien, un éleveur qui détaille les difficultés de sa profession, au point d'avoir faillir en arriver au suicide en 2016.

France 2

Les agriculteurs vivent un malaise profond depuis plusieurs mois, plusieurs années mêmes. Le taux de suicide dans la profession est l'un des plus élevés en France, tous métiers confondus. France 2 a donné la parole à Vivien, un éleveur de veaux de 36 ans et en quelques mots, il exprime le mal-être paysan. "Même si on est agriculteur, on est avant tout chef d'entreprise. Je prends 500 euros tous les mois. Je ne vois pas beaucoup de chefs d'entreprise qui seraient en mesure de ne prendre que ça", explique-t-il.

"Elle passe où la marge ?"

"Le kilo de veau, il va partir en carcasse entre 6,5 euros et 6,80 euros en moyenne. Quand je vais faire mes courses en grandes surfaces, je passe devant l'étale, je suis ahuri de voir des morceaux de veau qui approchent les 30-35 euros. Elle passe où la marge ? Qui se sert au milieu là ?", interroge cet agriculteur du Rhône.

"Quand vous avez l'impression de ne plus trouver d'issue à vos problèmes financiers. Que vous avez l'impression d'être abandonné, bien sûr j'ai craqué. C'était en 2016. Combien de fois j'ai dû regarder ma grange en me disant : 'La corde, je la mets où ? Je l'ai mise autour de mon cou", confie celui qui appelle ses vaches "mes filles".

Le JT
Les autres sujets du JT
France 2 a donné la parole à Vivien, un éleveur qui raconte les difficultés de sa profession, au point d\'avoir faillir en arriver au suicide en 2016.
France 2 a donné la parole à Vivien, un éleveur qui raconte les difficultés de sa profession, au point d'avoir faillir en arriver au suicide en 2016. (FRANCE 2)