Lot-et-Garonne : un élu marche contre le suicide des agriculteurs

Patrick Maurin, un élu du Lot-et-Garonne, a parcouru à pied plus de 500 km pour la 4e année consécutive. Il tente d'alerter les pouvoirs publics sur la grande détresse des agriculteurs. 156 se suicident chaque année en moyenne.

France 3

Patrick Maurin vient de boucler un périple de 540 km à pied en Bretagne. 22 jours d'une marche citoyenne depuis le Lot-et-Garonne. "J'ai perdu un ami il y a une dizaine d'années de ça et il fallait arriver à faire quelque chose. Depuis des années, il y a de plus en plus d'agriculteurs qui mettent fin à leurs jours", explique ce marcheur, qui entend dénoncer le drame du suicide chez les agriculteurs. Il a compté dix suicides en dix ans dans son village près de Marmande (Lot-et-Garonne), où il est élu. Environ 156 agriculteurs se donnent la mort chaque année en France, généralement parce qu'ils sont criblés de dettes.

Il invite Macron à marcher

"Ils font des efforts, ils travaillent de partout et il n’y a pas de retour et ça c'est dramatique", souligne Jean-Pierre Clouet, un ancien agriculteur. Élu local, proche de LREM, Patrick Maurin espère sensibiliser le premier des marcheurs, Emmanuel Macron. Il appelle le président à venir marcher auprès de lui pour comprendre ce qu'il se passe sur le terrain. "J'en ai marre de voir les gens pleurer, c'est surtout des veuves et des orphelins", déplore à son tour Jacques Jeffredo, un ancien maraîcher. Dans le monde paysan, le taux de suicide est supérieur de 20% au reste de la population.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pour rappeler leur mal-être aux visiteurs, des éleveurs avaient affiché ce type de messages dans les allées du Salon de l\'agriculture, le 26 février 2016. 
Pour rappeler leur mal-être aux visiteurs, des éleveurs avaient affiché ce type de messages dans les allées du Salon de l'agriculture, le 26 février 2016.  (MAXPPP)