Les agriculteurs vont-ils se joindre aux "gilets jaunes" ?

La colère des agriculteurs va-t-elle s'ajouter à celle des "gilets jaunes" ? Plusieurs syndicats appellent à la grève pour une durée indéterminée. 

FRANCE 3

Pascale Ferry hésite à aller manifester la semaine prochaine. Cette agricultrice basée à Haravilliers (Val-d'Oise) est à la tête d'un troupeau de 110 vaches laitières, et mère de trois enfants, mais avec son revenu, elle n'arrive plus à vivre de son métier. Elle n'a aucun espoir dans l'aide du gouvernement. "J'imagine que jamais les politiques ne toucheront au pouvoir d'achat concernant l'alimentation. Il faudra toujours que cela ne reste pas cher. Donc les industriels garderont leur marge", explique l'éleveuse. 

Un fossé entre Paris et le monde rural

La France s'acharne bien plus que ses voisins contre les produits phytosanitaires. Un sentiment partagé par beaucoup d'agriculteurs prêts à manifester, comme Damien Radet, céréalier et responsable syndical de la FNESA en Île-de-France. "Si aujourd'hui vous ne cultivez pas en agriculture biologique ou si vous avez certaines pratiques, vous êtes considéré comme un délinquant", déplore l'agriculteur. Le fossé se creuse de plus en plus entre Paris et le monde rural, même en Île-de-France. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des agriculteurs dans un champ de pommes de terre, le 15 octobre 2018, à Rexpoëde (Nord).
Des agriculteurs dans un champ de pommes de terre, le 15 octobre 2018, à Rexpoëde (Nord). ((PHILIPPE HUGUEN / AFP))