Cet article date de plus de huit ans.

Le métier de marin pêcheur

Bravant la mer par tous les temps, il pêche les poissons et crustacés qui garniront nos assiettes quelques heures ou quelques jours plus tard.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Des témoignages de marin-pêcheur

Après avoir sorti les poissons de l'eau, le marin les trie, les nettoie, les met en caisses et les ramène à la terre ferme afin de les vendre à la criée. Découvrez son quotidien en visionnant le témoignage de Daniel dans une vidéo en ligne sur onisep.fr, puis parcourez la fiche métier. Vous verrez que les tâches du marin pêcheur ne se limitent pas à la prise de poisson. Il s'occupe aussi de son bateau : maintenance des moteurs et des machines, nettoyage du pont et même cuisine pour l'équipage font partie de ses attributions.

Trouvez également un portrait vidéo et des offres d'emploi de matelot marin-pêcheur sur le site pole-emploi.fr.

Quelles conditions de travail pour le marin-pêcheur ?

L'activité varie énormément en fonction du type de poisson pêché mais aussi de la zone de pêche. Le métier est difficile, les horaires sont irréguliers, les temps de repos assez courts et les conditions climatiques parfois périlleuses. Il faut aussi supporter l'éloignement familial, mais les perspectives d'évolution sont réelles. Vous pourrez ainsi devenir patron pêcheur après quelques années d'expérience.

Si les techniques du métier se transmettaient autrefois de père en fils, elles s'apprennent aujourd'hui grâce à des formations officielles spécifiques allant du CAP maritime de matelot au bac pro conduite de gestion des entreprises maritimes. Sur ce site vous dénicherez des informations sur ces diplômes ainsi que les coordonnées des établissements qui y préparent. Parcourez aussi la rubrique "Secteurs d'activités" pour en savoir plus sur la filière pêche en France.

La rédaction / Publié le 14 mai 2013 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.