Le glyphosate déchire l'UE

Faut-il renouveler la licence d'utilisation dans l'UE du glyphosate, herbicide très utilisé et fortement suspecté d'être cancérogène ? La France, l'Autriche, l'Allemagne et l'Italie s'y opposent.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le compte à rebours défile. Le 31 décembre 2017, l'homologation du glyphosate tombera et les fabricants du pesticide profiteront d'un vide juridique si rien n'est décidé d'ici là. La Commission européenne a donc proposé de prolonger l'utilisation du glyphosate d'une durée de dix ans faute de preuves irréfutables du danger du produit. Les experts des 28 Etats membres ne sont pas d'accord. Ils se retrouvent ce jeudi 5 octobre et demain vendredi 6 pour en discuter.

La France votera non

La France a confirmé ce jeudi matin dans Les 4 Vérités par la voix de son ministre de l'Agriculture qu'elle s'y opposera, et proposera sûrement une durée plus courte. L'Italie, l'Allemagne ou encore l'Autriche ont rallié la position de la France. Il y a fort à parier que le vote sera à nouveau reporté le temps que la Commission européenne propose un nouveau texte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militants manifestent contre Monsanto devant le siège de la Commission européenne, le 19 juillet 2017 à Bruxelles.
Des militants manifestent contre Monsanto devant le siège de la Commission européenne, le 19 juillet 2017 à Bruxelles. (ALEXANDROS MICHAILIDIS / AFP)