Le chou-fleur, un légume à la peine

Sur les étals, les choux-fleurs sont proposés à des prix particulièrement attractifs, car le cours de ce légume est au plus bas.

FRANCE 2

Il est la star des marchés bretons, présent sur les étals tout au long de l'année. Il est le légume symbole de la Bretagne, c'est le chou-fleur. Sur un marché de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), le chou-fleur est entre 1 et 2,20 € la pièce, mais, pourtant, le prix se joue ailleurs. Au marché au cadran du pays de Saint-Malo, près de 800 000 choux-fleurs sont vendus en une matinée par un simple mouvement de doigt sur un ordinateur. Ce matin-là, la cote est de 1,67 le carton soit 28 centimes d'euros le chou-fleur. C'est deux fois moins que son prix de revient. "Il cumule trois années déficitaires en trésorerie", détaille Clarisse Galet, directrice de la coopérative Terres de Saint-Malo.

Un légume pauvre en calorie

Le chou-fleur français est concurrencé par l'Espagne et l'Italie où la main-d'œuvre est moins chère. En France, c'est la Bretagne qui assure 80% de la production nationale. Grâce au climat, il est récolté toute l'année. Pour Pierrick Gauvin, producteur, les prix actuels sont au plus bas, mais la crise est passagère. La moitié de ces choux-fleurs bretons est destinée à l'exportation, mais la consommation en France est en baisse. Pourtant, il est pauvre en calorie, mais riche en fibres et en vitamine C. La Bretagne compte 2 500 producteurs de choux-fleurs, la filière mise sur un changement des modes de consommation et le retour des légumes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme glisse un chou-fleur dans un emballage labellisé bio, le 15 juin 2017, à Paris.
Un homme glisse un chou-fleur dans un emballage labellisé bio, le 15 juin 2017, à Paris. (PHOTO12 / GILLES TARGAT / AFP)