La FNSEA et les Jeunes agriculteurs lèvent le blocage des raffineries et des dépôts de carburant

Les deux syndicats agricoles avaient déclenché leur mouvement de blocage pour protester contre l'autorisation donnée à Total d'importer de l'huile de palme.

Des tracteurs devant l\'entrée de la raffinerie Total de La Mède, le 11 juin 2018, à Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône).
Des tracteurs devant l'entrée de la raffinerie Total de La Mède, le 11 juin 2018, à Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône). (DENIS THAUST / CROWDSPARK / AFP)

La FNSEA et les Jeunes agriculteurs ont levé tous leurs blocages de raffineries et de dépôts de carburant, a annoncé un porte-parole de la FNSEA, mercredi 13 juin. Ils avaient été lancés dimanche soir pour protester contre la concurrence de l'huile de palme, moins chère et importée notamment d'Asie. La FNSEA estime avoir obtenu des garanties de la part du ministre de l'Agriculture Stéphane Travert, mardi soir. Les deux syndicats avaient appelé à la levée du mouvement mercredi matin.

Une quinzaine de sites bloqués

Invitée de France 2, plus tôt mercredi matin, la dirigeante de la FNSEA avait reconnu que les discussions avec le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, avaient produit des avancées.

Les deux syndicats agricoles avaient déclenché leur mouvement de blocage pour protester contre l'autorisation donnée au groupe pétrolier Total d'importer de l'huile de palme pour faire tourner sa raffinerie d'agrocarburants de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône. Depuis dimanche soir, une quinzaine de dépôts de carburant et de raffineries étaient bloqués.