Justice : un agriculteur charentais face au géant Monsanto

C'est un combat que mène Paul François depuis 2004. Intoxiqué à l'époque par un herbicide commercialisé par Monsanto, il continue de poursuivre l'actuelle filiale du groupe Bayer.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Il y a presque quinze ans, Paul François, agriculteur-céréalier en Charente, était victime d'une intoxication en nettoyant une cuve. En cause, le Lasso, un herbicide commercialisé par Monsanto et depuis interdit en France. Déclaré invalide à 50 %, l'homme décide d'attaquer le groupe encore américain à l'époque. Paul François obtient gain de cause en première instance, puis en appel, mais Monsanto se pourvoie alors en cassation. Le feuilleton se poursuit donc ce mercredi 6 février devant la cour d'appel de Lyon (Rhône).

Un million d'euros réclamés par l'agriculteur

"J'y vais vraiment serein, serein. [...] Je suis déterminé, mais je suis fatigué", explique Paul François. Aujourd'hui président d'une association de victimes des pesticides, l'agriculteur-céréalier demande un million d'euros de dédommagement. Le verdict de la cour d'appel de Lyon est attendu dans les deux prochains mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Paul François, dans sa ferme à Bernac, en Charente, le 28 juillet 2015.
Paul François, dans sa ferme à Bernac, en Charente, le 28 juillet 2015. (THIBAUD MORITZ / AFP)