Italie : le pays fait le choix de relocaliser la culture du blé pour ses pâtes

Publié
Italie : le pays fait le choix de relocaliser la culture du blé pour ses pâtes
France 2
Article rédigé par
A. Mikoczy, C. Rigeade, M. Chiarello, B. Demagny, C. Napoli, V. Parent - France 2
France Télévisions

Le blocage des stocks de blé en Ukraine a aussi fait monter le prix des pâtes en Italie. Les producteurs italiens ont donc entrepris de relocaliser la culture du blé pour ne pas risquer la pénurie. 

L'Italie va-t-elle devoir planter massivement du blé pour préserver son industrie alimentaire la plus importante, qui est celle des pâtes ? L'enjeu dans le pays est capital. Les Italiens consomment plus de 25 kg de pâtes par personne et par an. C'est un record en Europe. La forte augmentation des prix de l'alimentaire frappe de plein fouet le pouvoir d'achat. Selon Maria Ruggirello, qui dirige une importante association de consommateurs, Asso-Consum Italia, cette inflation est sans précédent.    

2 millions d'hectares de blé dur ont été plantés   

"Les prix ont tellement augmenté. Sur certains produits, ils ont doublé, voire, dans les cas extrêmes, triplé", explique Maria Ruggirello. En moyenne, toutes marques confondues, l'augmentation des prix a atteint 30% en un an. Parmi les causes, figure la pénurie de céréales due à la guerre en Ukraine. Alors, l'Italie relocalise. Depuis l'automne dernier, 2 millions d'hectares de blé dur ont été plantés. L'entreprise Mancini avait d'ailleurs devancé la crise. Cultiver ses propres céréales était une manière de garantir la qualité. Désormais, l'entreprise s'étend toujours plus : 600 hectares ont déjà été plantés, et cela va continuer, car ce choix est devenu très rentable. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.