Isère : une ferme vertueuse réduit ses émissions de gaz carbonique

Reportage dans l'une des 6 000 fermes en France qui a décidé de changer pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

Voir la vidéo
France 3

Dans le village de Varacieux (Isère), au pied du Vercors, Bruno Neyroud est producteur laitier depuis vingt-cinq ans. L'élevage est une activité naturelle, millénaire, mais remise en cause aujourd'hui, car elle participe à l'émission de gaz à effet de serre. 495 tonnes par an pour cette ferme de 75 vaches. En plus des vaches, il y a les émissions des camions ou des bateaux qui viennent distribuer des aliments ou encore la fabrication des engrais chimiques. Bruno Neyroud a décidé de réduire ces émissions polluantes. Il a supprimé les engrais chimiques et utilise maintenant les déchets verts de la municipalité voisine, mélangés avec le fumier de ses vaches.

Des prairies plus grandes et un lait de meilleure qualité

L'objectif est d'absorber le gaz carbonique et de le stocker dans le sol. Pour cela, il faut multiplier les haies, les plantations de luzerne, de noyer et entretenir les bordures de forêt pour favoriser les pâturages. Bruno Neyroud a ainsi pu agrandir ses surfaces de prairies et les vaches broutent plus d'herbe, ce qui permet de capter plus de gaz carbonique. Son exploitation stocke 100 tonnes de carbone, soit le cinquième de ses émissions et il produit un lait de meilleure qualité pour la fabrication de Saint-Marcellin. D'ici 2028, tous les producteurs laitiers seront concernés par la réduction des émissions polluantes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Isère
Isère (France 3)