Isère : plus de 900 truites retrouvées mortes dans une rivière polluée

L'association de pêche locale met en cause une usine située à quelques kilomètres, responsable selon elle d'une pollution chimique.

Article rédigé par
Avec France Bleu Isère - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La rivière Fure, entre Apprieu et Rives (Isère). (GOOGLE MAPS / FRANCEINFO)

Plus de 900 truites ont été retrouvées mortes dans la Fure, une rivière de l'Isère, entre Apprieu et Rives, au nord de Voiron, rapporte France Bleu Isère, mardi 10 novembre. L'association de pêche de Rives a porté plainte. Elle met en cause une usine située à quelques kilomètres, responsable selon elle d'une pollution chimique.

"Une mortalité quasi totale" sur 6 kilomètres

Les truites ont été retrouvées entre lundi et mardi dans le lit de la rivière sur plusieurs kilomètres. L'association de pêche a constaté "une mortalité très importante, même quasi totale sur à peu près 6 kilomètres", indique à France Bleu Isère son président Michel Quichante. Les pêcheurs ont récupéré "des truites de toutes les tailles, des alevins aux truites prêtes à se reproduire. Il y en avait une de presque un kilo. Il y avait aussi quelques gardons". Selon Michel Quichante, "il faudra quatre ou cinq ans pour retrouver la population de poissons, à condition qu'il n'y ait pas d'autres accidents".

Selon l'association, l'office français de la biodiversité (OFB) est venu également constater la pollution sur place. Elle s'est aussi rendue dans une entreprise de Charavines, une commune située plus au Nord près du lac de Paladru, suspectée d'être à l'origine des effluents toxiques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.