Intempéries : les agriculteurs redoutent le gel

Publié Mis à jour
Intempéries : les agriculteurs redoutent le gel
Franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Des nuits très froides sont attendues pour le week-end du 2 et 3 avril. Le gel pourrait brûler les arbres fruitiers déjà en fleurs.

À Morannes-sur-Sarthe (Maine-et-Loire), se trouvent des hectares de pommiers déjà en fleurs. La douceur du mois de mars a avancé leur pousse. Cet arboriculteur redoute donc le gel des prochains jours. "Au moment du dégel les cellules à l'intérieur de la fleur vont éclater", confie Thomas Humeau. Pour limiter les pertes, il a investi dans cette pompe. Elle pulvérise sur son verger de l'eau, puisée dans un bassin aménagé. Face au gel, chaque agriculteur a ses astuces.

Bougies et tour antigel

En Charente, à Reignac, en plus des bougies, une tour antigel a été construite, pour gagner jusqu'à trois degrés. Dans le Jura, à Gevingey, un vigneron a fait le choix de ne pas tailler ses vignes avant la mi-avril. L'objectif : garder les bourgeons situés en haut de la branche pour ralentir la pousse de ceux du bas. Quelle que soit la méthode des agriculteurs pour contrer le gel, les récoltes 2022 se joueront dans les prochaines nuits.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.