Intempéries : des dégâts dans de nombreux vignobles

Publié Mis à jour
Intempéries : des dégâts dans de nombreux vignobles
France 2
Article rédigé par
M.Justet, France 3 Régions, D.Salles, J.Chapman, C.Darneuville, M.Plouchard, R.Burot, B.Livertoux, E.Redon - France 2
France Télévisions

Plusieurs vignobles ont été touchés par les intempéries. Les viticulteurs espèrent être indemnisés et misent à terme sur la prochaine réforme de l’assurance récolte en 2023.

De la Vienne au Puy-de-Dôme en passant par la Gironde, la grêle a causé de nombreux dégâts, dimanche 5 juin. Près de Bordeaux (Gironde), une grande partie de la récolte du vignoble de Sébastien Sarthe est compromise cette année. Il espère être rapidement indemnisé. Aujourd’hui, seul un viticulteur sur trois est assuré. Près de Tours (Indre-et-Loire), des vignes ont été durement touchées par la grêle avec 80% de pertes estimées. Ici, tous ne sont pas assurés. Seul l’État pourrait alors les indemniser. 

L’importance de la réforme de l’assurance récolte

Pour une meilleure indemnisation, les viticulteurs misent notamment sur la réforme de l’assurance récolte en 2023. Pour une petite perte jusqu’à 20%, tout serait à la charge des agriculteurs. Jusqu’à 50% de pertes, les assureurs prendraient le relai. Au-delà, c’est la solidarité nationale qui s’appliquerait. L’objectif de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) ? 70% des agriculteurs assurés d’ici 2030. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.