Incendie de Lubrizol : qui dédommagera les agriculteurs ?

Le maire de Rouen (Seine-Maritime) va porter plainte contre X après l'incendie de l'usine Lubrizol, classée Seveso, survenu jeudi 03 septembre. Le but est de faire en sorte que Lubrizol indemnise à terme les victimes du sinistre. Pour l'heure, des agriculteurs et des entreprises sont à l'arrêt, et le compteur tourne.

FRANCE 2

Pour les éleveurs de la région, la pilule est amère. Quelque 700 000 litres de lait sont jetés chaque soir, tant que tous les résultats des analyses liées aux risques de pollution ne sont pas connus. Qui doit les indemniser ? Le gouvernement est formel. "On est sur un principe de pollueur-payeur, et donc l'industriel devra indemniser, y compris les préjudices pour les agriculteurs", assure la ministre Élisabeth Borne. Cela fait 12 jours qu'un éleveur ne peut pas vendre son lait. Il décompte 20 000 euros de pertes depuis l'incendie.  

Plus de 130 plaintes déjà déposées 

Si les premières analyses sur le lait et les fourrages se confirment, la collecte pourrait vite reprendre. Selon le ministère de la Santé, les taux de dioxine sont sous les seuils autorisés. Mais alors, si Lubrizol n'a pas pollué, qui va indemniser les éleveurs ? L'État, par excès de précautions, pourrait-il être tenu responsable ? En attendant, l'interprofession va verser aux éleveurs une avance sur indemnisation. Chez les commerçants aussi, la note est salée : 30% de recettes en moins, et les assurances ne couvrent pas ce risque. Pour tous les plaignants, les avocats ont prévenu : le chemin sera long. Mardi 8 octobre, plus de 130 plaintes ont déjà été déposées.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'usine Lubrizol de Rouen, le 27 septembre 2019.
L'usine Lubrizol de Rouen, le 27 septembre 2019. (LOU BENOIST / AFP)