Guerre en Ukraine : un port roumain prend la relève pour les céréales ukrainiennes

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : un port roumain prend la relève pour les céréales ukrainiennes
FRANCE 2
Article rédigé par
A.Mikoczy, G.Calderara, A.Spanu, V.Parent, B.Pozzo - France 2
France Télévisions

Sur les bords de la Mer Noire, la menace des navires russes est présente depuis le début de la guerre en Ukraine. La Russie bloque les exportations de céréales alors le port de Constanta, en Roumanie, tente de prendre le relais.

Dans un cargo, sur le port roumain de Constanta, un trésor : des milliers de tonnes de maïs. L’an dernier, l’Ukraine représentait 30 % de la ressource mondiale. Cette année, les exportations viennent tout juste de reprendre. Constanta est le port le plus moderne de la Mer Noire mais il était censé uniquement servir à l’agriculture roumaine. Désormais, il faut faire plus pour accueillir les céréales ukrainiennes. "Au rythme actuel, il leur faudra nous faire parvenir trois ans pour nous faire parvenir l’intégralité des stocks qu’ils ont déjà’’, estime Dan Dolghin, directeur des opérations céréales.

La Roumanie, seule voie possible

L’Ukraine est privé de ses grands ports : Marioupol, pris par les Russes, et Odessa, régulièrement bombardée. La Roumanie, située au sud, est donc la principale voie possible pour les exportations, mais ce n’est pas un simple cheminement. Problème pour le transport des céréales : l’écartement des rails entre la Roumanie et l’Ukraine étant différent, une fois la frontière passée, il faut changer de train et tout transvaser. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.