Guerre en Ukraine : l'Inde veut devenir le nouveau fournisseur de blé du monde

Publié
Guerre en Ukraine : l'Inde veut devenir le nouveau fournisseur de blé du monde
France 2
Article rédigé par
A.Forget, A.Pandey, M.Boyer, U.Cailloux, A.Bhat - France 2
France Télévisions

Samedi 7 mai, le journal de 20 Heures s'intéresse au blé indien. L'Ukraine, surnommée le "grenier à blé de l'Europe", ne peut plus exporter depuis le début de la guerre, causant des pénuries. 

Dans le nord de l'Inde, les champs de blé s'étendent à perte de vue. L'Inde est le deuxième producteur mondial de blé, mais n'exporte presque pas. Les agriculteurs produisent majoritairement pour le marché indien, mais cela pourrait changer. "À cause de la guerre entre la Russie et l'Ukraine, beaucoup de pays n'ont plus de blé, mais l'Inde va en exporter pour répondre à leurs besoins", explique Suraj Chauhan, agriculteur. Avec la menace d'une pénurie, l'Inde veut devenir le nouveau grenier à blé du monde.  

300 euros la tonne de blé indien 

Un grossiste, dont les entrepôts sont pleins de stocks de céréales, prévoit de livrer à l'Égypte 6 000 tonnes de blés. "Avant la guerre, on pouvait stocker le blé ici sans aucun problème, deux, trois, six mois (…) on va arrêter tout ça et on va exporter très bientôt", assure Sachin Barode, directeur de Namkala Wolrd Trade. Une tonne de blé indien se vend en moyenne 300 euros, contre 380 euros pour le blé français.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.