Grippe aviaire : un virus hors de contrôle

La plupart des canards des Landes vont être abattus pour lutter contre la grippe aviaire. Un coup dur pour l'économie du Sud-Ouest.

FRANCE 2

Les éleveurs vont devoir abattre 340 000 canards dans les Landes et les Hautes-Pyrénées pour enrayer l'épidémie de grippe aviaire. Certains se sont rassemblés pour manifester leur mécontentement. "On est pour sept ou huit mois sans revenus, sans savoir quand on va pouvoir reprendre, sans rien. C'est vraiment une catastrophe", témoigne un éleveur.

Une indemnisation qui ne compense pas toujours les pertes

L'abattage doit avoir lieu dans les 15 prochains jours. Certains éleveurs redoutent de perdre toute leur production, comme l'an dernier. "Quoi qu'il en soit, on sera perdant. Pour notre exemple personnel, c'est un peu plus de 30 000 euros de perte de revenus en 2016 par rapport à 2015. Je pense qu'on va être à peu près dans les mêmes ordres de grandeur en 2017", précise un éleveur. Dans le nord des Landes et des Hautes-Pyrénées, un vide sanitaire progressif sera mis en place pour 260 000 canards. Une indemnisation est prévue pour l'ensemble de la filière foie gras, pour couvrir les pertes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une opération d\'euthanasie menée dans un élevage de 8 000 canards à Latrille (Landes), le 6 janvier 2017.
Une opération d'euthanasie menée dans un élevage de 8 000 canards à Latrille (Landes), le 6 janvier 2017. (MAXPPP)