Grippe aviaire : face à la propagation du virus, des milliers de volailles euthanasiées

Publié Mis à jour
Grippe aviaire : face à la propagation du virus, des milliers de volailles euthanasiées
France 2
Article rédigé par
L. Feuerstein, D. Basier, P. Wursthorn, France 3 Aquitaine, J. Cohen-Olivieri - France 2
France Télévisions

La France doit actuellement faire face à un autre type de crise sanitaire : la grippe aviaire, qui continue de s’étendre. Au total, 226 communes du Gers, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques vont devoir accélérer le dépeuplement des élevages de volailles sur toute la France. 

Il y a comme un air d’éternel recommencement. Pour la troisième fois, un producteur vient de faire euthanasier son élevage : 12 000 canards, certains touchés par le virus de la grippe aviaire. "On a pensé dans un premier temps (…) qu’on arrivait à le contenir, on l’a ralenti par rapport à l’année dernière (…) mais on voit bien que c’est encore insuffisant et qu’il est plus fort que nous", constate, amer, Jean-Pierre Dubroca, éleveur à Buanes (Landes). Dans le Sud-Ouest, au moins 226 communes sont impactées par des foyers de contamination.  

Vaccination des volailles 

Pour empêcher la propagation du virus, un nouvel abattage massif a été décrété par les autorités. Plus de 2, 5 millions de volailles sont concernées. Pourtant, des mesures sanitaires avaient été prises dans les exploitations l’an passé. Efficaces dans certaines, comme en Bretagne, moins dans d’autres. Dans une exploitation du Sud-Ouest, mille canards ont été récemment abattus. Un éleveur dépité estime que la seule solution serait désormais la vaccination de ses volailles. Une étude est en cours sur la vaccination, mais des obstacles se posent. Beaucoup de pays refusent d’acheter des volailles vaccinées, par peur d’avoir des porteurs sains du virus dans ses importations. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.