Grippe aviaire : 10 000 canards abattus dans le Gers

Environ 10 000 canards, qui présentaient des symptômes de grippe aviaire, ont été euthanasiés dans deux exploitations du Gers, a appris franceinfo lundi.

Illustration. Un élevage de Domezain (Pyrénées-Atlantiques). 
Illustration. Un élevage de Domezain (Pyrénées-Atlantiques).  (IROZ GAIZKA / AFP)

Environ 10 000 canards ont été abattus dans deux exploitations du Gers, vendredi, selon des informations recueillies par franceinfo lundi 5 février. Les palmipèdes présentaient des symptômes de grippe aviaire de type H5N3. Le virus est moins pathogène que la grippe H5N1, mais il présente un risque de mutation.

La maladie a été détectée dans deux villages voisins, distants d'environ 10 kilomètres. Il s'agit de Sarraguzan et Sainte-Dode au nord-est de Tarbes (Hautes-Pyrénnées). Quelque 2 500 canards ont été abattus dans la première exploitation, 8 000 dans l'autre.

Présence de la grippe aviaire ailleurs en France

La semaine dernière, le même virus H5N3 avait été repéré dans une autre exploitation du Lot-et-Garonne. Dans ce cas, les autorités avaient décidé de ne pas abattre les animaux. Par ailleurs, dans le Morbihan, trois foyers de grippe aviaire faiblement pathogène ont été confirmés lundi par la préfecture a rapporté France Bleu Armorique.