Grand débat : des agriculteurs prennent la parole

Les agriculteurs ont des messages à faire passer sur des sujets brûlants : revenus, service public ou encore loi alimentation.

FRANCE 2

À Dompierre-les-Églises, en Haute-Vienne, l'agriculture est la principale activité économique et les agriculteurs investissent le grand débat. Dans la salle du conseil municipal, certains éleveurs sont préoccupés par le prix des produits. Des habitants assument rechercher le prix le plus bas même si d'autres pensent que ce n'est pas moins cher d'acheter de la qualité. Vincent Thibaud possède une ferme de 325 hectares et élève des vaches. "Je ne me sens pas spécialement 'gilet jaune'", explique-t-il. Mais il estime qu'il faut "écouter la ruralité", car "les gens se sentent un peu abandonnés". Il ressent une fracture avec l'État jusque dans son exploitation.

Entre 800 et 1 000 euros par mois

L'éleveur ne croit pas beaucoup aux nouvelles lois pour l'alimentation. Aujourd'hui, il vit difficilement et ne pense pas que l'argent sera redistribué aux éleveurs. Pour lui, ce n'est pas "dans l'intérêt des grosses entreprises et des grandes surfaces". Il gagne 1 200 euros par mois, mais d'autres gagnent beaucoup moins, entre 800 et 1 000 euros par mois. Tous espèrent que le président prendra en compte leurs demandes avec l'espoir de ne pas être les grands oubliés de ce débat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des agriculteurs travaillant sur l\'île de Batz, en Bretagne, en mars 2017. 
Des agriculteurs travaillant sur l'île de Batz, en Bretagne, en mars 2017.  (PHOTO12 / GILLES TARGAT / AFP)