Glyphosate : la Commission européenne cède à la pression

En direct Bruxelles, Valéry Lerouge du bureau France 2 Bruxelles (Belgique), revient sur le changement de position de la Commission européenne quant à la prolongation de l'utilisation du glyphosate sur une période plus courte qu'envisagée initialement.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La Commission européenne a cédé à la pression. "Sa position devenait intenable", explique Valéry Lerouge, journaliste à France 2 Bruxelles (Belgique). "En cause, des semaines qui ont vu plusieurs révélations comme  connivence entre les experts pro-glyphosate et les industriels qui le fabriquent, expose le journaliste. Ensuite, la France a aussi annoncé qu'elle voterait contre ce texte en l'état. Qu'elle souhaitait une période plus courte. La Belgique, l'Italie et l'Autriche sont sur la même longueur d'onde".

Vote du Parlement européen

Autre argument en faveur de ce revirement, le vote mardi 24 octobre à midi, au Parlement européen. "Le Parlement européen, dans un vote certes consultatif, a exhorté la Commission européenne à revenir à une prolongation de l'utilisation de cinq ans, en lui reprochant de s'asseoir sur le principe de précaution", reprend Valéry Lerouge. Au final, ce seront les experts des 28 qui trancheront avant l'expiration de l'homologation du glyphosate, le 15 décembre prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Du désherbant de la marque Roundup, contenant du glyphosate, dans un magasin de Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), le 16 juin 2015.
Du désherbant de la marque Roundup, contenant du glyphosate, dans un magasin de Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), le 16 juin 2015. (CHARLES PLATIAU / REUTERS)