Glyphosate : comment s'en passer ?

Il y a trois ans, Emmanuel Macron annonçait que le glyphosate serait interdit au plus tard dans trois ans. Aujourd'hui, beaucoup d'agriculteurs n'arrivent pas à se passer de ce désherbant. Dans l'Eure, un agriculteur tente de faire sans.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est l'herbicide le plus utilisé au monde : le glyphosate. En 2017, Emmanuel Macron avait promis de l'interdire au plus tard en 2020, mais il est toujours largement utilisé. Difficile de s'en passer pour certains agriculteurs. Jean-Paul Jourdain voulait limiter les pesticides sur ses 90 hectares de terre. Mais il n'a pas eu le choix, pour éradiquer les plantes indésirables au milieu de son champ. "Comme mon lin était au sol, je ne pouvais pas travailler mécaniquement donc j'ai dû utiliser du Roundup pour faire mourir cette végétation afin de récolter mon lin dans de bonnes conditions." L'agriculteur s'est engagé à abandonner le glyphosate d'ici l'an prochain.

Se passer du glyphosate à un coût

D'autres agriculteurs s'engagent dans la même démarche : "J'y arrive depuis deux ans, je n'en utilise pas, c'est faisable, mais ça veut dire qu'il faut mettre en place d'autres techniques", explique un agriculteur. Désherber à la machine est la seule technique pour remplacer le glyphosate, mais cela a un coût bien plus élevé. Pour voir le glyphosate disparaître complètement le soutien de l'état est nécessaire selon lui : "Peut-être que ça passera par un système d'aides financières."

Le JT
Les autres sujets du JT
Un agriculteur utilise des pesticides dans un champ (photo d\'illustration).
Un agriculteur utilise des pesticides dans un champ (photo d'illustration). (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)