Gastronomie : le vinaigre se réinvente

Depuis quelques années, les références de vinaigres ont été multipliées pour plaire aux consommateurs et aux cuisiniers.

FRANCE 2

La consommation de condiments explose. Cornichons, moutardes et huiles se vendent de mieux en mieux. Et parmi les succès commerciaux des dernières années, on retrouve le vinaigre. Ou plutôt les vinaigres tant il en existe désormais d'arômes différents et de références variées. À la tomate, au gingembre, au fruit de la passion, le rayon d'un supermarché a vu le nombre de vinaigres multiplié par six.

"Un vinaigre un peu rond" pour aromatiser

Les consommateurs qui veulent de nouvelles saveurs, c'est une aubaine pour les industriels. À la base d'un bon vinaigre, des vins soigneusement sélectionnés et vieillis en évitant d'avoir trop d'aigreur. "Pour aromatiser un vinaigre, c'est mieux d'avoir un vinaigre un peu plus rond", explique Valéry Brabant, PDG de Charbonneaux Brabant à Reims (Marne). "Sinon l'âpreté du vinaigre va venir altérer l'aromatisation", indique-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Huiles d\'olives.
Huiles d'olives. (JEAN PAUL CHASSENET / MOOD4FOOD / AFP)