Gaspillage de l'eau : les agriculteurs dans le rouge selon la Cour des comptes européenne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Gaspillage de l'eau : les agriculteurs dans le rouge selon la Cour des comptes européenne
FRANCEINFO
Article rédigé par
F. Vallet, E. Fromentin - franceinfo
France Télévisions

Les agriculteurs des États membres sont trop gourmands en eau, démontre une étude de la Cour des comptes européenne. Dans ses conclusions, l'institution critique notamment la politique agricole commune (PAC), estimant qu’elle encourage des cultures irriguées au détriment des ressources.

Au sein de l’Union européenne, un quart du volume d'eau capté dans la zone est destiné à l’agriculture, et principalement pour l’irrigation. Avec le réchauffement climatique, la gestion de l’eau est un enjeu vital, pourtant, un rapport de la Cour des comptes européenne montre que partout en Europe, le secteur agricole gaspille cette ressource. "Il y a des dispenses d’autorisation pour le captage d’eau, qui sont bien trop généreusement accordées aux agriculteurs, y compris dans les régions en situation de stress hydrique", précise Fabrice Mercade, porte-parole de l’institution.

L’enjeu des prix

S’y ajoute le manque de contrôles pour s’assurer que les conditions sont respectées par les agriculteurs. La France est d’ailleurs le pays le moins strict sur le captage, qui permet aux agriculteurs de prélever jusqu’à 200 000 mètres cubes d’eau par an sans autorisation. En Espagne, ce volume est limité à 7 000 mètres cubes, et à 5 000 mètres cubes en Allemagne. Les prix n’incitent pas non plus à faire des économies. En France, les agriculteurs payent l’eau deux fois moins cher que les usagers. La tarification est 4,7 moins chère au Portugal, et plus de 42 fois moins en Italie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.