Fruits et légumes : les producteurs vantent la vente directe

Une vente de fruits solidaire, directement du producteur aux consommateurs. L’opération était organisée ce matin dans plusieurs villes de France à l’initiative d’un syndicat agricole du parti communiste.

France 2
A quelques jours du début de l’état général de l’alimentation, les agriculteurs souhaitent ouvrir le débat sur le prix juste des produits frais. A Paris, ils sont arrivés à l’aube place de la Bastille, après avoir parcouru 600 kilomètres. Jeudi matin, ces maraîchers, comme Sandrine Cayrou venue du Lot-et-Garonne, ont vendu 17 tonnes de fruits et légumes . "C’est un melon français qui est tout à fait bon à consommer et que vous pouvez garder pendant une semaine", confie-t-elle.

Un secteur qui souffre de la concurrence étrangère

Melons, tomates, prunes ou encore salades : des produits frais à prix attractifs, moins de deux euros le kilo. Une manière d’attirer l’attention sur un secteur qui souffre de la concurrence étrangère. "Cette année a été très compliquée pour le melon. Depuis le début de la saison, il s’est mal vendu à cause essentiellement  de toutes les exportations qu’il y a vers la France", explique Sandrine Cayrou. Comme cette maraichère, ils sont nombreux à ne plus pouvoir gagner leur vie.
Le JT
Les autres sujets du JT
Près de 250 000 œufs contaminés ont été mis sur le marché français depuis avril. (Photo d\'illustration)
Près de 250 000 œufs contaminés ont été mis sur le marché français depuis avril. (Photo d'illustration) (DANIEL MIHAILESCU / AFP)