Foie gras : retour de l'embellie pour la filière

Dans le sud-ouest, on peut parler de renaissance pour le foie gras. Après la grippe aviaire et le vide sanitaire imposé dans les élevages, les volailles sont de retour sur les marchés au gras.

FRANCE 2

Quatre mois après la période de vide sanitaire, les foies et carcasses de canard sont enfin de retour. Et avec eux sur ce marché gras de Samatan (Gers), les clients sont visiblement heureux et gourmands. "Ça fait du bien de revoir de la marchandise sur les étals", se réjouit l'un d'entre eux. En temps normal, six tonnes de carcasses et 600 kilos de foies frais sont vendus ici chaque lundi. Aujourd'hui, on en est encore loin, mais les étals se regarnissent et les producteurs sont soulagés.

 

Le canard, un peu plus cher ces prochains mois 

"On espère que ça va durer parce qu'on a eu une période délicate et on a besoin de travailler", explique Jean-Michel Dulau, producteur de foie gras dans les Landes. Dans les fermes, volailles et canards sont revenus dans les fermes au début de l'été. Les éleveurs ont précisément deux années pour se mettre aux normes et limiter les risques de contamination. Francis Mauco, éleveur de canards dans le Gers, a déjà fait construire plusieurs sas sanitaires. Au final, il va investir plus de 20 000 euros. Le canard devrait se vendre un peu plus cher ces prochains mois pour aider les producteurs à passer ce cap difficile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bocaux de foie gras sont présentés lors du salon de l\'agriculture, le 26 février 2015, à Paris. 
Des bocaux de foie gras sont présentés lors du salon de l'agriculture, le 26 février 2015, à Paris.  (LOIC VENANCE / AFP)