Etiquetage du champagne en Russie : le sursis de deux mois est un "signe très positif " mais "règle peu de choses", selon le comité interprofessionnel

La France a obtenu mardi un sursis de deux mois auprès de Moscou dans l'application d'une loi visant à interdire les producteurs de champagne français à l'étiqueter comme tel en Russie.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une bouteille de champagne dans un rayon d'une grande surface, le 7 juillet 2021 (illustration). (ALLILI MOURAD / MAXPPP)

Les producteurs de champagne français ont obtenu un répit, mardi 26 octobre, de la part de Moscou. En effet, un moratoire de deux mois (jusqu'au 31 décembre) a été mis en place sur le nouvel étiquetage de leurs produits en Russie. Avec l'application de la nouvelle loi russe, les producteurs de champagne français n'auraient plus le droit de nommer le produit comme tel sur les étiquettes et devraient aposer la mention "vin mousseux". Seuls les producteurs russes pourraient afficher "champagne" sur leur bouteille.

L'objectif est de "maintenir le dialogue"

Ce moratoire "est un signe très positif que les diplomates français et les diplomates russes continuent à se parler", s'est félicité sur franceinfo Charles Goemaere, directeur général du Comité interprofessionnel du vin de champagne (CIVC). Il a cependant nuancé cette bonne nouvelle : "Cela règle peu de choses mais, à ce stade, c'est extrêmement important de maintenir le dialogue avec l'objectif de reconquérir la pleine reconnaissance de l'appellation Champagne en Russie, dans un terme - espérons-le - pas trop lointain."

Si cette problématique est certes "symbolique", reconnaît Charles Goemaere, il s'agit aussi d'une question "de patrimoine". "Les Champenois investissent depuis plusieurs centaines d'années sur la valorisation de leur nom, pour s'assurer que chaque consommateur comprend bien que le champagne ne vient que de la Champagne." Or, la Russie - comme les Etats-Unis - ne reconnaît pas l'appellation d'origine contrôlée alors que "tout sépare" les vins russes du champagne français selon le directeur général du CIVC. Sur les 150 millions de bouteilles de champagne exportées dans le monde chaque année, un peu plus de deux millions sont envoyées vers la Russie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.