Cet article date de plus de cinq ans.

Etiquetage de l’origine du lait et des viandes : Stéphane Le Foll annonce l'expérimentation d'un seuil de 8%

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture en visite au Space de Rennes, a annoncé que l'origine de la viande dans les produits transformés sera mentionnée à partir du seuil de "8%". Une expérimentation pour deux ans qui obtient le satisfecit de la FNSEA pour les produits transformés à base de viande et pour ceux à base de lait.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement. (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)

L'origine de la viande dans les produits transformés sera mentionnée à partir du seuil de "8 %", a annoncé ce jeudi à franceinfo Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture en visite au Space de Rennes, le salon international des productions animales.

Stéphane Le Foll : "Quand j'ai 8 % de viande dans un produit transformé, Il y aura un étiquetage de l'origine"
écouter

"Quand j'ai 8 % de viande dans un produit transformé, Il y aura un étiquetage de l'origine. Cette origine sera définie quand il y aura 100% de viande française", a expliqué le ministre. Il a pris l'exemple des raviolis. "Vous avez de la viande dans les raviolis. Il pourrait avoir origine France si 100 % de la viande dans les raviolis est française." Stéphane Le Foll a indiqué qu'un arrêté sera "pris la semaine prochaine".

Une information essentielle

FNSEA

communiqué

"Enfin !", a réagi ce jeudi dans un communiqué la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) à l'annonce par le gouvernement du lancement de l’expérimentation en France de l’étiquetage de l’origine du lait et des viandes dans les produits transformés.


La fédération agricole a jugé "essentielle" l'information de cette expérimentation "que nous devons à nos concitoyens, qui veulent tout simplement savoir d’où provient leur alimentation." La FNSEA a rappelé que "les agriculteurs demandent depuis longtemps cette transparence, et il a fallu se battre sans relâche pour l’obtenir !"

L’expérimentation nationale est prévue pour 2 ans

"L'action doit trouver un aboutissement et un élargissement au niveau européen", a demandé la FNSEA dans un communiqué.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.