Environnement : quand le tourisme met à mal les champs de lavande

De nombreux lavandiculteurs tirent la sonnette d'alarme contre le manque de respect de certains touristes, qui n'hésitent pas à piétiner les champs et à se coucher sur la lavande.

FRANCE 2

Qui n'a jamais cueilli un brin de lavande ? Une touriste interrogée par France 2 voit cette plante comme le symbole de la Provence et compte bien en remporter dans ses valises. "C'est pour ma famille. Les couleurs sont si belles et le parfum sent tellement bon. C'est magnifique", explique la jeune femme. Comme elle, les touristes sont très nombreux à envahir chaque année les champs de lavande du plateau de Valensole (Alpes-de-Haute-Provence) pour immortaliser cette étendue bleutée. Ils prennent la pose, cueillent quelques brins et piétinent les parcelles.

"C'est notre travail de l'année quand même"

Ces comportements sont jugés irrespectueux et sont donc dénoncés par les agriculteurs. "C'est interdit de couper, c'est interdit de se coucher dessus. Il faut savoir que c'est notre travail de l'année quand même", explique Rémi Angelvin, lavandiculteur. Excédés, certains agriculteurs ont décidé d'installer des clôtures. De quoi gâcher cette incroyable carte postale.

Le JT
Les autres sujets du JT
De nombreux lavandiculteurs tirent la sonnette d\'alarme contre le manque de respect de certains touristes, qui n\'hésitent pas à piétiner les champs et à se coucher sur la lavande.
De nombreux lavandiculteurs tirent la sonnette d'alarme contre le manque de respect de certains touristes, qui n'hésitent pas à piétiner les champs et à se coucher sur la lavande. (FRANCE 2)