Environnement : les moutons des villes

C'est une méthode ancestrale qui est remise peu à peu au goût du jour. L'écopaturage, ou comment remplacer sa tondeuse à gazon par des animaux. C'est ainsi que des moutons occupent de plus en plus d'espaces verts. Dès mardi 26 février, la gare Saint-Lazare à Paris reçoit les siens.

FRANCE 3

Au centre pénitentiaire de Longuenesse (Pas-de-Calais), on compte 730 détenus, et depuis cet été, 19 moutons. Leur mission : brouter les deux hectares de gazon qui entourent la prison. Une mission dont ils s'acquittent avec plaisir. Avant eux, c'était les détenus ou des entreprises extérieures qui étaient chargés de tondre la pelouse. Cette nouvelle solution est à la fois écologique et économique.

Efficace, silencieux, non polluant

En Normandie, changement d'élevage, mais concept identique. À Évreux (Eure) c'est au tour du centre hospitalier qu'une vingtaine de moutons joue les tondeuses sur pattes avec cinq hectares à nettoyer. Un travail à temps plein pour ces moutons choisis pour leur rusticité et leur faible poids, 15 kilos en moyenne. Efficace, silencieux, ne produisant ni déchets ni pollution, l'écopâturage permet d'éviter l'usage de désherbants chimiques, une solution de plus en plus plébiscitée en ville comme ailleurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
C\'est une méthode ancestrale qui est remise peu à peu au goût du jour. L\'écopaturage, ou comment remplacer sa tondeuse à gazon par des animaux. 
C'est une méthode ancestrale qui est remise peu à peu au goût du jour. L'écopaturage, ou comment remplacer sa tondeuse à gazon par des animaux.  (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)