En Moselle, des agriculteurs utilisent des "drones-faucons" pour chasser les corbeaux

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
un drone pour effaroucher les corbeaux
Article rédigé par
France Télévisions

À Mey en Moselle, certains céréaliers font désormais appel à des drones effaroucheurs pour éloigner leurs champs des corbeaux. Ces faucons en polystyrène sèment le trouble chez ces oiseaux particulièrement voraces. #IlsOntLaSolution 

Il survole depuis trois semaines les terres de certains agriculteurs. Ce faucon en polystyrène a pour mission d’effaroucher les corbeaux responsables de dégâts parfois irréversibles dans les cultures. Télécommandé par drone, ce rapace factice permet de couvrir de grandes surfaces en peu de temps. Autre avantage, il n'y a pas d'accoutumance des oiseaux, contrairement aux effaroucheurs comme les canons, qui provoquent également d'importantes nuisances sonores.

"J’essaie d’adapter mon vol en fonction de ce que je vois, et si j’observe tout un bandeau de corbeaux, j’essaie de faire des attaques avec mon oiseau, explique Frédéric Hildevert, le pilote de ce drone. Je fais plonger mon drone à très vive allure pour que cela ressemble le plus à une attaque d'oiseau", rajoute le concepteur de ce drone-faucon, fils et petit-fils d'agriculteur.

Un épouvantail moderne 

L’engin donne l’illusion aux oiseaux d’être un prédateur. C’est un peu l’épouvantail du XXIe siècle. Il offre une solution innovante aux agriculteurs pour se débarrasser des corbeaux friands de maïs et particulièrement vorace. En Moselle, les joints des fenêtres d'une école, fabriqués à partir d'amidon de maïs, ont été dévorés par les corbeaux. "Les corbeaux viennent sur les maïs qui sont en train de pousser, ils mettent un coup de bec, ils mangent le grain et c'est foutu. C’est vraiment une calamité, c’est un peu comme les oiseaux d'Hitchcock. Aujourd’hui ils sont beaucoup trop nombreux, il faudrait vraiment faire de la régulation", constate Franck Dieudonné. Ce céréalier a perdu 10% de sa récolte à cause des attaques répétées des corbeaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.