Éleveurs : une bonne recette pour s'en sortir

Alors que la crise du lait bat son plein, pour s'en sortir, certains agriculteurs adoptent une nouvelle façon de travailler.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour Hervé et Martine Wattelle, l'heure de la traite n'est plus synonyme de perte d'argent, car vendre la production aux industriels est impensable. "Continuer avec des tarifs comme on a actuellement, c'est très difficile, et si on faisait qu'avec l'industriel, mon épouse n'aurait plus sa place sur l'exploitation", assure le producteur de lait.

Un laboratoire de transformation

Alors dans leur ferme, les deux agriculteurs ont aménagé un laboratoire. Deux pas à faire, et le lait tout juste tiré est transformé en beurre ou en yaourt. 15% de la production est ainsi directement utilisée ici. Ce matin, Martine Wattelle commence la préparation de son beurre, une activité qui compense les 3 500 euros perdus chaque mois en vendant aux industriels. Chaque semaine, ils arrivent à produire 180 mottes de beurre et 8 000 yaourts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le cheptel de Sébastien Peault à vendre sur le site Le Bon Coin se compose d\'environ 90 vaches.
Le cheptel de Sébastien Peault à vendre sur le site Le Bon Coin se compose d'environ 90 vaches. (MAXPPP)