Cet article date de plus de trois ans.

Économie : quand les producteurs de pommes s'unissent

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Économie : quand les producteurs de pommes s'unissent
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La filière de la pomme, fruit de saison, se porte en ce moment très bien. De nombreux producteurs ont devancé l'appel du chef de l'État à se regrouper pour être plus forts.

C'est le fruit du succès. La pomme est le fruit préféré des Français. Chaque famille en consomme 18 kilos par an. À Moissac (Tarn-et-Garonne), Cathy joue la carte du local. Avec son mari, ils veulent tous les deux rester maîtres de leurs pommes. Elle préfère les vendre elle-même mais ça ne suffit pas. "On peut pas vendre 400 tonnes de pommes comme ça en vente directe, c'est pas possible. On ne débite pas assez de marchandises sur une ville comme Moissac", explique l'agricultrice.

Des commerciaux vendent les fruits pour les coopératives

Alors pour mieux s'en sortir, d'autres agriculteurs se regroupent. Deux pomiculteurs sur trois font partie d'organisations de producteurs. Ces trois associés produisent jusqu'à 400 tonnes de pommes chaque année. Cinq variétés, dont cette bicolore. C'est la dernière à récolter jusqu'à mi-novembre. Pour vendre leurs pommes, les producteurs s'en remettent à des commerciaux dont c'est le métier. Ils vont tenter de vendre ces fruits au meilleur tarif. 25 commerciaux vont répondre à toutes les demandes à travers le monde. 130 000 tonnes de pommes sont vendues de ces bureaux toute l'année pour plus d'une centaine de producteurs réunis en coopératives.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.