Écologie : quel bilan pour Emmanuel Macron ?

Lundi 6 mai, Emmanuel Macron a promis un plan de lutte contre le gaspillage alimentaire, une réduction des pesticides et un recyclage de 100% des plastiques en 2025. Après avoir été critiqué pour sa frilosité ces sujets, faut-il y voir un tournant dans sa politique ?

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dans son programme de 2017, Emmanuel Macron mêle environnement, croissance et investissement, avec peu d'objectifs chiffrés en matière d'écologie. Il fait une promesse : la rénovation d'un million de logements mal isolés d'ici 2022. Un objectif qui devrait être atteint. Le gouvernement a lancé un plan de rénovation de 500 000 logements par an. Autre mesure verte : la généralisation du chèque énergie et des aides renforcées pour le remplacement des chaudières au fioul. 

Le glyphosate interdit aux particuliers, pas aux agriculteurs

Le bilan est plus mitigé en matière d'énergie. Le candidat Macron s'était engagé à ramener la part du nucléaire dans la production d'électricité à 50% d'ici 2025. Un objectif finalement repoussé de dix ans. Sur les hydrocarbures, plus aucun nouveau permis d'exploitation ne sera délivré, mais les concessions en cours peuvent être prolongées jusqu'en 2040. Concernant la sécurité alimentaire, le bilan est en demi-teinte. Le gouvernement a interdit le dioxyde de titane, un additif alimentaire dangereux pour la santé à partir de 2020, mais seulement pour un an. Le glyphosate, interdit pour les particuliers, reste autorisé pour les agriculteurs, normalement pendant trois ans, mais aucune date n'est inscrite dans la loi. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, sur le perron du palais de l\'Elysée, le 3 mai 2019.
Emmanuel Macron, sur le perron du palais de l'Elysée, le 3 mai 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)