Cet article date de plus d'un an.

Douceur exceptionnelle : inquiétude dans les champs

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Douceur exceptionnelle : inquiétude dans les champs
Article rédigé par
France Télévisions

Janvier 2020 était le mois de janvier le plus chaud sur la planète. Jamais une telle douceur n'avait été observée en cette saison. Les maraîchers sont déstabilisés par ces températures clémentes : ils craignent les périodes de gel à venir.

Chaque année, sous la serre d'Hervé Pouteau, située à Louverne (Mayenne), les endives se récoltent jusqu'au mois de mars. Cette fois-ci, le calendrier est bousculé. L'hiver est exceptionnellement doux : il fait 10°C en moyenne depuis janvier. Résultat : toutes les productions sont en avance de plusieurs semaines. Il y a deux fois plus de quantités disponibles.

Des récoltes précoces

"Ce n'est pas toujours évident de tout vendre en même temps, en sachant que l'on manquera de choux-fleurs et d'endives dans 15 jours, parce qu'on ne pourra pas les stocker", regrette le maraîcher. Les clients sont partagés. "On est contents de pouvoir manger ce qu'on aime à ce moment de l'année. Par contre, si on raisonne d'un point de vue plus général, c'est plus inquiétant", précise un consommateur. Seule consolation pour les professionnels : la facture de fioul pour chauffer les serres est en baisse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.