Doubs : des chevaux comtois en route pour le Salon de l’agriculture

Le départ vers le Salon de l’agriculture (Paris) n’est pas de tout repos, comme peuvent en témoigner des éleveurs de chevaux comtois de Vercel (Doubs).

FRANCE 3

À Vercel (Doubs), c’est l’heure du grand départ et pour une fois, le mot grand semble justifié. Emmener des chevaux comtois à Paris, pour le salon de l'agriculture, ne s’improvise pas. Les éleveurs ont tout prévu, jusqu’au congélateur, sans oublier les emblèmes de la région : sapins et comtés. La colonie de vacances compte sur son intendant, Étienne Garet.

La montée dans le camion reste délicate

Avec de la paille dans le compartiment voyageur, tout le confort est maximisé afin de supporter au mieux les cinq heures de voyage jusqu’à Paris. Ce périple est particulier. Hommes et chevaux fêtent, en 2019, les 100 ans de la race comtoise. Est-ce le stress ou la jeunesse des champions ? La montée dans le camion reste délicate. Il faut du cran quand 700 kg de muscles reculent sans crier garde. Finalement, tout le monde a réussi à partir. 500 chevaux sont sous le capot du camion et 11 sont derrière. Le retour à la case départ est prévu une semaine plus tard.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le départ vers le Salon de l’agriculture (Paris) n’est pas de tout repos, comme peuvent en témoigner des éleveurs de chevaux comtois de Vercel (Doubs).
Le départ vers le Salon de l’agriculture (Paris) n’est pas de tout repos, comme peuvent en témoigner des éleveurs de chevaux comtois de Vercel (Doubs). (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)