Découverte : le boom du tourisme à la ferme

Passer quelques jours à la ferme, c'est l'une des nouvelles formes de tourisme en ce moment. Le farniente n'est pas au programme, tout le monde doit mettre la main à la pâte.

FRANCE 2

Élever des chèvres, fabriquer des fromages, ou encore devenir brasseur le temps d'un week-end, l'immersion à la ferme constitue un retour à la terre. À peine arrivé chez deux agriculteurs bretons, il faut chausser les bottes. Elle est sage-femme, il est juriste. Ils n'ont presque jamais mis les pieds dans une ferme. Ici, pas d'agriculture intensive, c'est ce qui attire Charles Pendrié, qui cherche à consommer autrement. Leurs professeurs pour ce séjour sont de jeunes fermiers, installés en bio il y a quatre ans. Ils vont les initier au métier d'agriculteur.

Un complément de revenus pour les agriculteurs

Première étape : nourrir les poules et ramasser les œufs. Le couple réalise qu'une poule pond un œuf par jour et découvre les astuces de l'éleveur, comme placer de faux œufs parmi les vrais, "pour qu'elles apprennent à pondre au bon endroit". Direction à présent les cochons : il faut aller les nourrir dans la boue. "On aime bien promouvoir ce que l'on fait, expliquer aux gens que l'on fait une agriculture un peu différente", explique l'agriculteur Victorien Guillaume. Ouvrir les portes de la ferme un week-end permet aux agriculteurs de gagner 160 euros, un complément de revenus appréciable pour eux alors qu'ils ne vivent pas encore de la vente des produits de la ferme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des chèvres sur une route, à Piana, en Corse du Sud, le 13 mai 2011.
Des chèvres sur une route, à Piana, en Corse du Sud, le 13 mai 2011. (CAVIGLIA DENIS \ HEMIS.FR / HEMIS.FR / AFP)