Cet article date de plus de cinq ans.

Les agriculteurs normands en colère comptent bien continuer leur blocus

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Les agriculteurs normands en colère comptent bien continuer leur blocus
Article rédigé par
France Télévisions

Lundi 20 juillet, les agriculteurs en colère s'apprêtent à entamer leur seconde nuit et comptent bien continuer à bloquer l'accès à Caen. Aurélie Misery fait le point pour France 3.

Les barrages mis en place par les agriculteurs en colère près de Caen sont toujours en place lundi 20 juillet en début de soirée. L’A13 est fermée ce soir au poids lourd. "Environ 500 agriculteurs seraient [également] mobilisés autour de Caen. Ils organisent des roulements pour dormir et bien sûr assurer leur travail sur les exploitations", rapporte Aurélie Misery, en direct d’Ifs (Calvados) pour France 3.

"La place d'un ministre est ici, auprès de vous"

Malgré la fatigue les agriculteurs restent très déterminés et vont passer leur deuxième nuit à faire un  blocus. Ils attendent bien sur mercredi le rapport du médiateur sur les prix. Mais surtout ils exigent le déplacement du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll. Ce dernier à déclarer lundi midi qu'il ne viendrait pas et que le rendez-vous était proposé ce jeudi à Paris. Pas question ont rétorqué la FDSEA et l'EJA. Ils veulent un ministre de terrain.

Cette action prend par ailleurs une tournure politique puisque l'ancien ministre de l'Agriculture Bruno Lemaire, haut normand, est venu en voisin soutenir les agriculteurs. Il a d'ailleurs déclaré "la place d'un ministre est ici, auprès de vous".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise des éleveurs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.