Les agriculteurs alsaciens, de nouveau mobilisés

La colère des agriculteurs ne faiblit pas. À la frontière allemande, les agriculteurs ont bloqué des centaines de camions étrangers.

France 2

Barrages filtrants, camion étranger bloqué, ce lundi 27 juillet, les agriculteurs français se sont de nouveau mobilisés. L'accord trouvé ce week-end n'y a rien fait, il faut renégocier. Les agriculteurs alsaciens viennent de décider la levée des barrages, ils ont obtenu un rendez-vous avec le ministre de l'Agriculture. Une avancée qui ne masque pas la colère des éleveurs face à la réaction de Stephane Le Foll. "Il nous disait qu'on avait besoin d'exporter et qu'il ne fallait pas fermer les frontières (...). Si nous on a fermé les frontières, c'est pour dire qu'il faut qu'on soit sur un pied d'égalité avec nos homologues pour pouvoir être présent sur le même marché", explique Franck Sander, président de la FDSEA du Bas-Rhin.

Concurrence déloyale

Les barrages avaient commencé hier soir à la frontière franco-allemande. Le but, bloquer les camions étrangers contenant les produits agricoles. Des aliments produits avec un coût de la main-d'oeuvre beaucoup moins élevé que les denrées alimentaires produites en France. Une main d'oeuvre moins chère, mais aussi une surenchère de normes, c'est ce que dénoncent ces producteurs. Au total 400 camions étrangers ont été refoulés, l'action a mobilisé près de 1 200 agriculteurs alsaciens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des agriculteurs ont érigé six barrages routiers entre la France et l\'Allemagne dans le Bas-Rhin.
Des agriculteurs ont érigé six barrages routiers entre la France et l'Allemagne dans le Bas-Rhin. (C. LAEMMEL / FRANCE 3 ALSACE)