Le circuit court : une nouvelle solution pour les éleveurs

De plus en plus d'éleveurs en difficulté décident de vendre directement aux consommateurs

FRANCE 2

Ventes à la ferme, sur les marchés, au panier ou dans les magasins de producteurs... Les circuits courts sont variés et se multiplient. Il s'agit souvent de la vente directe du producteur au consommateur, avec un seul intermédiaire et pas un de plus. C'est le choix qu'a fait un éleveur de la région parisienne il y a dix ans. Il dispose d'une trentaine de vaches. Tout au long de l'année, il vend toute sa viande à la ferme sous forme de colis. Le producteur compte 400 clients fidèles, un succès.

Un éleveur sur dix

"Le matin, les clients viennent et défilent et on leur donne leur commande qui est déjà préétablie", explique Jean-Baptiste Galloo, éleveur à Auffargis (Yvelines). Une fois les frais enlevés, il touche 7,92 euros le kilo. C'est près de deux euros de plus qu'en circuit classique. Il élève aussi des porcs et des vaches laitières. Seule la vente directe lui permet de gagner de l'argent. Il réalise 5 000 euros de chiffre d'affaires par mois.
La pratique demande en contrepartie beaucoup de travail et de papiers. Une tâche supplémentaire difficile à gérer. Un éleveur sur dix a fait aujourd'hui le choix du circuit court.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des vaches prise en photo à Argouges (Manche), le 7 mai 2001, avant leur abattage suivant le principe de précaution. 
Des vaches prise en photo à Argouges (Manche), le 7 mai 2001, avant leur abattage suivant le principe de précaution.  (MYCHELE DANIAU / AFP)